default_mobilelogo

Articles

Note utilisateur:  / 0

 

 

 

 

Sir Max Aitken

 

Cet article n'a pu être écrit que grâce à cette magnifique bibliothèque qu'est internet.

J'ai tellement entendu parler de cet homme, à Cowes, et dans toutes les revues nautiques, que je voulais réunir et synthétiser les infos que je pouvais trouver sur l'homme et sur ses bateaux. Il aimait aussi beaucoup la compétition de bateaux à moteurs, en parallèle de la régate, ses fans me pardonneront mon article qui occulte cette facette du personnage, je la comprend, mais je n'ai pas les compétences pour la re-transcire :)


Une petite bibliographie pour commencer ...

 

John William Maxwell Aitken est né au Canada en 1910, il était le fils ainé de Lord Beaverbrook, le propriétaire du groupe de presse,  Daily Express. Sir Max a fait ses études au collège de Pembrooke, à Cambridge, d'où il a rejoint la Royale Air Force où il a partagé ses temps libres à voler durant ses weekends et ses vacances pour apprendre à piloter différents types d'avions.

En 1961, Sir Max volait parmi le fameux escadron de la région de Londres, il a combattu lors de la bataille d'Angleterre et a fait partie des pilotes chanceux à y avoir survécu... Sa première mission avait été de survoler l'Allemagne en 1939 et sa dernière la Norvège en 1945 en tant que capitaine d'escadron des BankStrikeWing. Son palmarès était alors de 16 victoires, 9 supplémentaires non confirmées avec 15 avions ennemis abimés, de plus.

Il était décoré du mérite et de la croix de guerre, puis nommé chevalier en 1964.

Sir Max était un navigateur compétent et passionné. Plusieurs de ses bateaux ont été construits dans des chantiers locaux. Clare Lallow construisait Roundabout en 1966, un dessin de Sparkman et Stephens. Sir Max remportera avec lui plus de courses qu'avec tous ses autres bateaux. Ils construisaient aussi Drumbeat qui régatait dans la course de l'Onion Patch aux Bermudes plusieurs fois et à beaucoup de courses encore.

C'est Souter qui construisait Crusade avec lequel il remportait Sydney Hobart en temps réel en 1969. Cette année là , c'est Edward Heath qui l'emportait en compensé avec son Morning Coud.

 

Il est le fondateur du salon Nautique international de Londres à L'Olympia, il créera plus tard, avec son ami John Cootes, le course au large des bateaux à moteur dont la première édition s'est courue en 1961...

 

Sir Max a remporté deux fois le tour des Iles Britanniques et a été élu marin de l'année en 1978.

 

 

 

 

   

Drumbeat :

construit chez Clare Lallow, coque bois (Acajou?)

Dessiné par Ray Hunt et Ed Dubois en 1957

18m40

   

          

 

            

 

 

 Roundabout :

Ce One Ton S&S, sister ship de Clarionet a été     construit en acajou, chez Lallow, à Cowes.  Il a été un des premiers plans de voiliers disposant d'un safran suspendu séparé de la quille. De nombreuses innovations étaient au rendez-vous : bôme souple en bois, prise de ris rapide, étai hydraulique, génois à 160% de recouvrement....

Remporte 18 régates sur 25 en 1966.

 

 

 

 

 

 

Outlaw a été construit en 1963, chez Souters, à Cowes, coque en bois moulé d'acajou. Plan Illingworth & Primrose novateur, très léger, large au bau maxi, plan de voilure très élancé et efficace avec des voiles d'avant fractionnées le plus souvent pour un couple  Yankee/Trinquette. Même génération quasi sister-ship  on retrouve Oryx et Glénan.   

 

 

 

 

 

Crusade :

dessiné par Alan Gurney, dernier bateau de Max Aitken...

64 pieds, construction bois 1969, chantier Souters.

 

 

 

Sir Max Aitken et la voile :

 

Après avoir fait son école sur dériveur lors des vacances d'été de son enfance à Cowes, il passe au Dragon après la guerre, nommé Joël il remporte à so bord le championnat de sa classe à Cowes.

Il navigue ensuite sur Lumberjack, un plan Ray Hunt de 50 tonnes et 65 pieds de long. Cet architecte commençait déjà à se faire un nom en course au large de bateaux à moteur, spécialité encore embryonnaire à l'époque. Ceci explique les débuts d'une collaboration étroite avec lui, aussi bien sur des "cigarettes" que des yachts.

Puis ce sera Drumbeat, suivi d'Outlaw, avec lequel il représente l'Angleterre dans l'Admiral's Cup, elle gagne cette année là, en 1963. Enfin Crusade sera son dernier voilier, il restera fidèle à ses chantiers de Cowes, mais choisira Alan Gurney pour le dessin.

En 1950, les locaux de la voilerie Ratsey et Lapthorn sont à vendre. Il sont magnifiquement placés sur la Medina river, en plein centre de Cowes, il en fera sa base pour ses temps libres consacrés à la voile et la batisera "The Prospect". Il appréciait de se trouver tout près de la maison de son vieil ami Uffa Fox. Il aménagera la salle de découpe des voiles pour faire un musée sur le yachting de premier rang. De nombreuses réceptions lors de la semaine de Cowes et de Cowes Torkay et recevra jusqu'à 180 personnes composant les équipages de l'admirals Cup. De nombreux concurrents, architectes et constructeurs fréquenteront cette salle!

 

 

 

 

 

 

 

 

Note utilisateur:  / 0

 

 

Lapins Rapides

 

Traduction libre de l'article de Seahorse Sailing, N°426, Août 2015.

 

 

Note utilisateur:  / 2

Le CVRC organise sa première régate d'IOM

Le 1er MAI 2016, au Lac de Bidot

 

Notre club qui a tout juste un an compte à ce jour plus de 16 membres, en majorité des possesseurs d'IOM, dont un noyau dur de 5 à 6 membres profite à longueur d'année de notre magnifique plan d'eau du Lac de Bidot. Nous disposons d'un port de mise à l'eau, de vents dominants NW ou SE, d'un parcours banane mouillé, d'un bateau pour la sécurité, de l'absence d'algues toute la saison...

 

C'est pour toutes ces raisons que nous avons décidé d'organiser une régate IOM le 1er Mai, hors calendrier FFV cette année, pour tester notre plan d'eau et notre aptitude à organiser un tel évènement. Si cette journée était bien appréciée de tous, nous mettrons en 2017 une épreuve au calendrier FFV de la ligue Midi Pyrénées Languedoc Roussillon, soit par le biais de notre jeune club s'il est affilié à La FFV à cette époque soit par le biais d'une convention d'organisation avec un club ami de la ligue.

 

Pour cette première édition "de rodage", et afin d'en soigner la convivialité à laquelle notre club est très attaché, l'inscription se fera selon une formule "Give and take", pour les anglophones. En effet l'inscription est "gratuite" mais se valide par un cadeau que chacun apporte (Valeur de moins de 10€ pour donner un ordre de grandeur) et que les gagnants pourront choisir selon leur classement.

 

Pour trouver notre plan d'eau vous avez deux plans ci dessous. L'accès se fait par la D68 entre Seysses et Fonsorbes.

 

Pour votre pré inscription, rien de plus simple envoyez un mail avec votre nom, le N° de vos voiles, votre Club éventuel, avant le 26/04/2016                    

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour toute information sur notre club :

 

                                                               http://www.demi-coques.fr/cvrc

 

 

 

 

 

 

 

 


Note utilisateur:  / 0

 

 

André Mauric :

 

propos sur les jauges

 

 

 

 

A. Mauric a donné cet interview à la revue bateaux,

dans ses bureaux près du vieux port

 

alors que le défi de baron Bich pour 1977

venait d'être lancé...

 

Cet architecte que je respecte infiniment, a beaucoup

apporté à l'IOR et aux jauges métriques,

 

l'intelligence de ses propos en témoigne encore...

 

Note utilisateur:  / 0

Une Tonne Légère / Chapitre 11

 D'après Richard Blakey


Note utilisateur:  / 2

 

Comment sont nés les Swan

 

Le Swan 36 a été le premier modèle de Swan chez Nautor.

Voici l'histoire des débuts de ce chantier, racontée par son fondateur, Pekka Koskenkyla.

 

 

 

 

Note utilisateur:  / 1

 

 RABBIT

 

 

 L'histoire d'une nouvelle vision

du bateau de course au large

 

Traduction libre de l'article de Dick Carter

sur son premier dessin.

 

 Dick Carter, résident de Nouvelle Angleterre, a illuminé le monde de la course au large l'été dernier (1963) à la barre de son premier dessin de 34 pieds en gagnant le Fastnet, course au large de 600 miles. Cet article est la première partie décrivant la conception le dessin et la construction de son sloop à quille en acier.

Note utilisateur:  / 0

TINA


ou la découverte de la course au large

 

Ce récit a eu pour déclic un scan d'un article découvert sur le net. Les photos de Tina m'ont remémoré le 10 Août 1967 à Plymouth en Angleterre...

 

 


 

 

Note utilisateur:  / 0

 

 CORIOLAN

 

 

Présentation de Coriolan, Classe 1 de Dick Carter,

les cahiers du yachting, Yves Remblay, 1968.

 

 

 

 

 

Cet article présente le plan grand bateau qu'il ait dessiné à l'époque de la publication de l'article, Coriolan.

Note utilisateur:  / 1

Mes journées avec 

 Dick CARTER

 
Il a compris les secrets de la

 vitesse en IOR

 

Traduction libre de l'article publié par Robert H. Perry

Revue Sailing, Mars 1989.

 

 

Toutes les photos présentées sur ce site sont, à priori, libres de droits d'auteur. Si tel n'était pas le cas ou si vous souhaitiez en limiter l'usage, merci de nous le signaler en précisant la référence de la photo sur un mail contact, menu contact en haut de page ou ici directement.